ÉPILATION DÉFINITIVE LASER : VOS QUESTIONS

L'épilation laser comment ça marche ?

La lumière laser est absorbée par la mélanine (pigment qui colore les poils) car elle a une longueur d’onde proche de celle du pigment. Elle va donc traverser la peau sans y créer de dommage et être captée par la mélanine des cellules de la racine du poil. La lumière est alors transformée en chaleur et la racine du poil détruite. Ceci explique que l’épilation laser ne soit efficace que sur les poils pigmentés : noirs ou châtains. La chaleur doit être suffisante pour obtenir une épilation définitive ce qui explique que les lasers ou les lampes de basse puissance n’induisent qu’une épilation longue durée.

Est-ce efficace ?

La réponse est OUI ! Nous avons maintenant plus de 10 ans de recul sur l’épilation laser. Les études cliniques ont un recul de plus de six ans
Nous pouvons même, avec les lasers Nd :Yag, traiter les peaux foncées et les peaux noires.
Les conditions d’efficacité de l’épilation laser sont multiples, plusieurs facteurs sont à prendre en compte :
L’indication : les poils blonds, blancs ou très fins (duvet) ne répondent pas bien au laser.
Un problème hormonal sera éliminé lors de la consultation initiale. 5 % des patients ne seront pas de bons répondeurs. Ces échecs sont en général liés à des problèmes hormonaux recherchés lors de l’entretien préalable
Le protocole de traitement doit tenir compte du cycle pilaire. Le nombre de séances et l’intervalle entre les séances vous sera communiqué lors de l’entretien préalable.
L’appareil utilisé doit être capable de délivrer une énergie suffisante pour détruire la racine du poil. Il est également important d’avoir un spot large pour une plus grande pénétration de la lumière et pour une séance plus rapide.
Enfin le dermatologue lasériste doit être formé et avoir les compétences requises pour vous traiter.

Est-ce réellement définitif ?

L’épilation définitive correspond à la non repousse des poils détruits par le laser.
Pour l’obtenir, il faut détruire les deux tiers inférieurs des poils et de leur gaine.
On peut actuellement parler d’épilation définitive concernant 80 à 95 % des poils traités par le laser lorsque le traitement est bien pratiqué.

Est-ce sans risque ?

Oui si le laser est pratiqué par un praticien expérimenté. Bien entendu il faut toujours respecter les indications, les contre-indications. En particulier l’exposition solaire doit être évitée avant toute séance laser.

Est-ce douloureux ?

La notion de douleur est propre à chaque individu mais le plus souvent aucune anesthésie n’est nécessaire et ce n’est pas un acte douloureux. Les systèmes de refroidissement associés au laser protègent la peau et empêchent ainsi la sensation de brûlure. Plus la fluence est élevée, plus la sensation est désagréable mais plus la séance sera efficace. Le dermatologue lasériste saura trouver le bon compromis entre efficacité et risque. La fluence sera adaptée en fonction des paramètres mais également en fonction de votre ressenti.
Dans certains cas, pour les premières séances du maillot par exemple il est possible de vous prescrire une crème anesthésiante de contact à appliquer une heure avant la séance.

L'ÉPILATION LASER EN PRATIQUE

Pour qui ?

L’épilation laser est devenue classique pour l’épilation de confort : élimination de toute pilosité disgracieuse chez les femmes comme chez les hommes. Elle peut également être thérapeutique pour les problèmes de poils incarnés que ce soit sur les jambes des femmes ou sur la barbe des hommes par exemple. Enfin, certaines femmes ont une pilosité (hirsutisme) liée à un problème hormonal. Le traitement laser en parallèle du traitement hormonal permettra une amélioration rapide de l’inconfort lié à cette pilosité.

Pour quels poils et quelle peau ?

Le poil blanc et le poil clair ne peuvent pas être traités par laser car il n’y a pas de cible pigmentaire. Le poil idéal est foncé, gros et situé sur une peau claire.
Les peaux bronzées ne doivent pas être épilées (voir contre indications)
Par contre certains lasers comme le Nd :Yag permettent l’épilation des peaux mates et même des peaux noires.

Contre-indications et risques :

Les techniques d’épilation par laser sont maintenant bien codifiées depuis les années 95. La peau ne doit pas être bronzée et ne doit pas avoir été exposée ni au soleil ni aux ultraviolets des cabines UV (solarium) durant les 15 jours qui précèdent et les 7 jours qui suivent la séance. Il ne faut pas appliquer d’autobronzant pendant les 7 jours qui précèdent. Le bronzage résultant d’une accumulation de mélanine dans la peau, une peau bronzée peut capter la lumière destinée à la mélanine du poil ce qui peut entraîner une diminution de l’efficacité du traitement ou des brûlures avec des taches secondaires plus foncées ou plus claires .Cette modification de coloration est toujours transitoire mais peut persister quelques mois !

Quelles parties du corps et du visage ?

Toutes les parties du corps humain peuvent être épilées mis à part la zone située sous l’arcade sourcilière. Les zones les plus fréquemment concernées sont :
Chez la femme : le visage, le maillot plus ou moins échancré, les aisselles, les jambes
Chez l’homme : la nuque, le cou, le dos, les épaules.
Mais on peut également épiler les avants bras, les bras, le dos des doigts etc.…

Par qui ?

L’acte laser sera pratiqué par le dermatologue ou par une assistante sous la responsabilité du médecin. Ce dernier vous verra toujours en début de séance pour rentrer les paramètres qui conviennent.

Combien de séances ?

L’épilation laser nécessite plusieurs séances sur une même zone.
Il faut environ 4 séances en traitement d’attaque puis 1 à 6 séances de consolidation, le nombre variant en fonction de la localisation.
La moyenne est au total de 5 à 6 séances pour le corps : aisselles, maillot, demi jambes. Le dos, les cuisses et le bas du visage nécessitent parfois plus de 6 séances. La lèvre supérieure peut nécessiter 8 à 10 séances au total. Des séances d’entretien sont parfois nécessaires pour le visage en particulier .Sur le corps elles peuvent être nécessaires au bout d’un an ou plus et elles concernent alors une pilosité résiduelle en général bien clairsemée.

Que ressent-on ?

Le ressenti est celui d’un picotement très supportable, comme un petit coup d’élastique suivi d’une sensation de chaleur ressentie pendant quelques minutes.

Quelle durée ?

Dans tous les cas le laser permet de traiter une zone et est beaucoup plus rapide que l’épilation électrique qui se fait poil par poil.
En fonction de la taille du spot de la pièce à main du laser qui peut aller de 12 mm de diamètre à 18 mm environ la séance sera d’environ 10 minutes pour une lèvre supérieure, 20 minutes pour un maillot et à peine 1 heure pour des demi jambes.

A quel rythme ?

Tous les mois pour le visage et tous les 2 mois pour le corps.
Par la suite au fur et à mesure de l’amélioration, vos poils repoussant de moins en moins nombreux, de plus en plus fins et de plus en plus lentement, ces séances peuvent être espacées à 2 ou 3mois.

Quel résultat ?

80 à 95% des poils ne repoussent pas et ceux qui restent seront plus fins et clairs. Il existe 5 à 10% d’échec mais cela correspond généralement à un problème hormonal qui sera recherché lors de l’entretien médical préalable.

DÉROULEMENT D'UNE SÉANCE D'ÉPILATION LASER

Entretien préalable : information et consentement éclairé

L’épilation laser est un acte médical. Avant tout acte laser, vous devez avoir une consultation préalable avec un dermatologue lasériste. Selon le code de déontologie médicale, au cours de l’entretien, ce dernier vous donnera des informations orales et écrites sur le traitement, les résultats que vous pouvez en attendre mais également sur les effets secondaires possibles, le protocole de traitement à envisager. Il répondra aux questions que vous vous posez.
Le dermatologue vous établira un devis. Ce dernier est obligatoire si l’acte est supérieur à 300 €. Il précise la nature de l’acte, son montant, le nombre de séances, le nom du médecin qui assure le traitement et le lieu de traitement.
Un délai de réflexion de 15 jours vous est accordé. Ce délai peut être raccourci à sept jours, sur votre demande. Le formulaire de consentement éclairé est signé par le médecin à la fin de la consultation. Vous pourrez le signer et le rapporter le jour de votre première séance si vous êtes décidé à faire l’épilation laser. Il permet de témoigner que vous avez reçu des informations claires et que vous consentez librement à ce que l’acte soit pratiqué.

Avant la séance :

Il n’est pas utile que le poil dépasse. Sur le corps l’idéal est de couper les poils la veille de la séance par rasoir ou par crème dépilatoire. Sur le visage mieux vaut les couper au ciseau ou ne pas y toucher si vous ne les épilez pas d’habitude.

Pendant le mois qui précède la séance laser, éviter toute épilation qui extrait le poil (pince à épiler ou cire) afin que le poil soit bien présent dans le follicule lors du traitement

Pendant la séance :

Vous et le médecin porterez des lunettes de protection. Le médecin ou son assistante va protéger vos grains de beauté avec un crayon gras blanc afin qu’ils ne captent pas la lumière laser. La zone à traiter va être couverte d’un impact lumineux. En cas d’utilisation d’une lampe flash , un gel incolore comme celui utilisé pour les échographies sera appliqué sur la zone à traiter, permettant une meilleure transmission de la lumière.

Il faut environ 20 mn pour traiter une lèvre supérieure et moins d’1 heure pour des demi jambes.

Après la séance :

La peau traitée est en général à peine rosée pendant 2 heures. Parfois elle peut être un peu irritée pendant quelques jours : légère rougeur, sensibilité accrue, exceptionnelles petites croutelles. Le maquillage est autorisé dès la fin de la séance. En principe, aucun soin particulier n’est nécessaire après le traitement.
Néanmoins les personnes à la peau sensible ou irritée apprécieront de se voir conseiller l’application d’une crème apaisante et restauratrice hydratante et anti irritante à appliquer dans les jours qui suivent.
L’exposition solaire est déconseillée tant que la peau n’est pas revenue à l’état habituel. Une crème solaire d’un indice de protection SPF de 50+ est recommandée pendant ce temps en cas d’exposition solaire.

Dans les 7 à 15 jours qui suivent :

Les poils traités vont remonter à la surface puis tomber. S’ils tardent à tomber et que vous ne voulez pas avoir de poils visibles vous pouvez tirer à la pince ceux qui viennent sans traction ou les raser.

2 à 3 semaines après le traitement :

Vous n’aurez plus de poils pendant plusieurs semaines. Un certain nombre de poils sont détruits mais ceux qui n’étaient pas en phase de croissance lors de la séance vont pousser de façon synchronisée au bout d’un ou deux mois. C’est à dire qu’ils apparaissent tous en même temps. Il faudra alors effectuer la séance suivante.

Entre deux séances :

Eviter de s’épiler pour garder les poils en phase de croissance. Si nécessaire se raser ou couper les poils mais cela doit rester exceptionnel.


Prenez rendez-vous en ligne !

Prenez rendez-vous 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 à l’aide de ResaLib : c’est simple, rapide et gratuit !

Je prends rendez-vous !