LIFTING CHIMIQUE : EXOPEEL 

La méthode EXOPEEL est le résultat d’études et de travaux commencés  en France et aux Etats-Unis voilà une centaine d’années et poursuivis depuis dix ans en France, aux Etats-Unis, en Israël et en Grèce.

Lifting chimique - Exopeel

Le Docteur Yoram FINTSI (Anatomo-pathologiste, Tel-Aviv, Israël) étudie cette technique depuis 1986 et l’a finalement perfectionnée en 1992.
Ainsi est née la méthode de LIFTING CHIMIQUE qui a déjà donné totale satisfaction à des milliers de patients.

Lifting chimique - Exopeel

Ce traitement répond aux exigences tant du médecin que du patient par son efficacité, sa fiabilité et sa sécurité d’emploi. Il consiste en l’application sur la peau d’une solution composée d’un mélange de 12 molécules, toutes approuvées par la F.D.A.

Parmi ces composants, on trouve de l’acide phénique, du résorcinol, de l’acide salicylique, de l’huile de Croton ainsi qu’un mélange de diverses huiles et « tampons » permettant d’ajuster la formule à son niveau idéal d’efficacité et de sécurité.

L'Exopeel permet d’associer, en toute sécurité d’emploi pour le médecin et sans effet indésirable pour le patient, une désépidermisation et une production de fibres élastiques de collagène.
L’application d’EXOPEEL impose huit jours d’isolement, après lesquels le patient paraît 10 à 15 ans plus jeune. Le résultat définitif s’appréciera après trois mois.

Lifting chimique - Exopeel

Plus la peau est prématurément vieillie, plus les résultats sont spectaculaires.

QUELLES SONT LES INDICATIONS POUR L'EXOPEEL ?

Rides, ridules, relâchement cutané :
Le vieillissement cutané est normal, mais il est aggravé par certains facteurs d’environnement. Les rayons ultraviolets (solaires ou par lampes U.V.), le manque de sommeil, le stress, la déshydratation sont autant de facteurs d’accélération de la dégradation de la peau. Ces agressions répétées durant la jeunesse sont responsables d’altérations parfois rapides du revêtement cutané du visage et du cou qui peuvent être nettes dès l’âge de trente ans.

Les premières rides apparaissent autour des yeux et de la bouche, zones les plus mobiles du visage. Si elles sont pleines de charme quand elles apparaissent, il n’en est plus de même lorsqu’elles sont permanentes : péribuccales, orbitaires, intersourcillières, nasogéniennes, froissures des joues.

L’EXOPEEL est incontestablement la meilleure technique pour corriger par un seul et même traitement rides, ridules, et relâchement cutané. Il y a en effet addition de deux phénomènes majeurs d’amélioration qui sont le rajeunissement de la structure dermique par augmentation de sa trame fibroblastique et collagénoélastique, et la remise en tension cutanée qui permet de parler de lifting chimique.

Si la remise en tension cutanée est moins importante que dans un lifting chirurgical, l’EXOPEEL permet d’exercer cette tension non pas sur une région limitée, mais sur l’ensemble du visage. IL n’y a donc jamais de modification des lignes originelles de la face et l’expression est préservée intégralement. Ainsi, lorsqu’on souhaite modifier la position d’un sourcil ou modifier un regard, on préférera le lifting chirurgical, mais s’il s’agit de vieillissement global, l’EXOPEEL doit être le traitement de première intention.

Les rides du pourtour de la bouche, des paupières, sont ainsi traitées en même temps que toutes les autres rides du visage. Pour les rides d’expressions profondes (nasogéniennes, rides intersourcillières), pour des lèvres ayant perdu leur volume, il nous paraît souhaitable, bien que la peau soit remise sous tension par l’EXOPEEL, de combler les manques et les dépressions au moyen d’un matériau de remplissage.

Les taches pigmentaires :
Les hyperpigmentations, les taches solaires, les kératoses séniles et les états précancéreux, toutes ces taches sont une excellente indication de l’EXOPEEL. Ces différents types de taches sont à définir avant le peeling de même qu’il faudra déterminer sur quel type de peau elles surviennent.

Tout d’abord, les taches de vieillissement classiques survenant sur une peau blanche et qui traduisent le vieillissement des mélanocytes qui deviennent incapables de transmettre aux kératinocytes l’excédant de pigment. L’EXOPEEL les rajeunit et fait disparaître les taches.

Les taches pigmentaires (photosensibilisation, masque de grossesse…). Ces taches sont le reflet d’une mauvaise qualité de la formation des mélanocytes. L’EXOPEEL va les faire disparaître, et il s’agit probablement du meilleur traitement existant à l’heure actuelle. Mais, étant donnée la mauvaise qualité naturelle de ces mélanocytes, il nous apparaît souhaitable de compléter le traitement par l’application régulière de la préparation magistrale conçue à cet effet et dont la puissance sera adaptée au type de peau et à l’intensité des taches initiales.

Enfin, les taches sur peau de couleur parfois dues  à l’utilisation de produits qui peuvent décolorer la peau. Il faut bien analyser le phénomène : l’EXOPEEL est possible sur les peaux de couleur, mais avec une infinie précaution.

Les cicatrices du visage :
- Les cicatrices d’acné : Jusqu’à présent, la dermabrasion était la technique la plus utilisée pour corriger les cicatrices d’acné. Le plus souvent, la difficulté technique de réalisation poussait le praticien prudent à plusieurs interventions qui ne lui permettaient, qu’exceptionnellement, d’aller jusqu’au bout du désir du patient, sans prendre le risque de séquelles cicatricielles par une séance « de trop ».

Avec l’EXOPEEL, combiné avec une dermabrasion, non seulement les performances sont supérieures mais en outre, la simplicité de réalisation et la sécurité d’emploi permettent éventuellement de répéter les séances en réduisant le deuxième geste aux cicatrices seulement, jusqu’à l’obtention du résultat souhaité.

Lorsque les cicatrices sont très profondes, il convient cependant de pratiquer un relèvement chirurgical avant l’EXOPEEL. Cette nécessité est cependant rare.

- Les cicatrices de traumatismes, d’interventions chirurgicales, de varicelle sont améliorées de la même façon.

CONTRE-INDICATIONS :

Il ne faut pas pratiquer EXOPEEL dans les cas suivants

- Diabète grave, insulinodépendant
- Cardiopathie = maladie cardiaque grave
- Néphropathie ou hépatopathie graves = maladies graves du rein ou du foie
- Éruptions cutanées actives : acné pustuleuse (traiter avant) et herpès (= bouton de fièvre) en cours

COMPLICATIONS

Une démangeaison peut parfois se manifester de façon intense pendant la période de reconstitution du derme, c’est-à-dire pendant deux mois. Un traitement permet d’y remédier.

Une rougeur du visage après le peeling est normale, elle diminue progressivement pour disparaître généralement vers la 8ème ou 10ème semaine. Elle peut dans tous les cas être maquillée. Les peaux très blanches au départ restent parfois roses plus longtemps et peuvent être l’objet de poussées congestives lors d’effort ou d’exposition à la chaleur.

Des dilatations vasculaires peuvent apparaître dans le 1er mois. Elles sont transitoires et  correspondent à la phase d’activité métabolique intense liée à la reconstitution du derme. Elles ne  nécessitent que rarement un traitement spécifique.

Une dyschromie, c’est-à-dire une peau présentant des zones n’ayant pas toutes le même degré de pigmentation, peut survenir dans 3% des cas. Il s’agit d’un phénomène transitoire pour lequel le  médecin saura vous proposer le traitement externe adéquat.

Une cicatrisation anormale a été rapportée dans deux cas. Il s’agit d’une perturbation de la reconstitution du derme généralement due à une infection diagnostiquée tard. Les mesures adéquates doivent être prises très vite afin de permettre au derme de retrouver sa structure normale. Si ce n’est pas le cas, une cicatrice peut se former avec un aspect induré.

AVANTAGES PROPRES À L'EXOPEEL

1. Compatibilité avec d’autres methods
Immédiatement avant de passer le produit, il est possible d’effectuer :
- Une dermabrasion superficielle
- Un shaving chirurgical ou par électrocoagulation

2. Application rapide et sure
Le traitement dure de 1 heure à 1 heure 30
Aucune neutralisation du produit n’est nécessaire, au contraire, il faut placer un masque occlusif durant 24 heures à 48 heures afin d’obtenir le résultat désiré.
A la 24ème heure, lorsqu’on retire le masque occlusif, le médecin peut apprécier s’il doit réaliser une retouche en repassant un peu de produit.

3. Mode d’emploi précis pour une pénétration homogène dans la peau
On obtient toujours un blanchissement blanc-gris uniforme immediate
Temps de blanchiment 15 à 20 minutes
Les flétrissures disparaissent très rapidement, masquées par l’œdème
On agit donc au niveau du derme papillaire, sans atteindre le derme réticulaire profond.

4. Action sur les rides, les cicatrices, les hyperpigmentations
La peau idéale est celle d’une femme de race blanche, âgée de 35 à 80 ans, à peau fine présentant de nombreuses rides superficielles et des taches actiniques avec ou sans relâchement cutané.
Les peaux très épaisses donnent des résultats satisfaisants quoique moins rapidement évidents (2 mois).

5. Action sur le relâchement de la peau par effet lifting, effet acquis pour environ 10 ans.
On aboutit à un  rajeunissement de l’ordre de 10-15 ans en une semaine de temps.
Par action sous-, dans la GRENZ-zone, il résulte :
- un dépôt d’une couche de collagène de qualité sous la jonction dermo-épidermique donnant ainsi une meilleure assise.
- Une production d’élastine.
Une néo-vascularisation importante.
De plus, cette remise sous tension s’effectuera sans modification des rapports anatomiques des  structures de la face.

6. Traitement des états précancéreux cutanés

7. Profondeur d’action maîtrisée.
L’EXOPEEL liquéfie l’épiderme, mais pas complètement la membrane basale grâce au pH du produit. Une partie du produit descend dans le derme. La peau n’est jamais brûlée lors de ce peeling.

8. Pas de dépigmentation post peeling
Rebond pigmentaire rare
Répartition des dépigmentations antérieures (ancien phénol localisé…)

9. Préparation au peeling légère, voire symbolique par une préparation hydroquinonée durant huit jours, si on craint un rebond pigmentaire.

10. Application à tout type de peau, sauf sur les peaux très foncées.

VOS QUESTIONS SUR L'EXOPEEL :

Q. Qui peut bénéficier du traitement ?
R. Toute femme ou tout homme qui présente des dommages cutanés sensibles à la méthode Exopeel.

Q. Qui ne peut pas bénéficier du traitement ?
R. Les patients à carnation très foncée ou souffrant d’éruptions cutanées actives, les patients diabétiques insulinodépendants, ou souffrant de cardiopathie grave ou d’insuffisance rénale aiguë.

Q. Combien de temps dure le traitement ?
R. L’application du produit et la réalisation du masque dure environ une heure.

Q. EXOPEEL ressemble-t-il à l’acide glycolique ?
R. Non, car EXOPEEL liquéfie l’épiderme et le renouvelle complètement : il rajeunit le derme en augmentant l’épaisseur et l’élasticité de la peau, ce qui procure un effet « lifting ».

Q. Le résultat est-il durable ?
R. Normalement, un seul traitement est suffisant, car les résultats obtenus sont permanents et rajeunissent l’aspect de 10 –15 ans. Il suffit par la suite de soigner sa peau et de la protéger du soleil pour que les résultats persistent.

Q. Peut-on appliquer le traitement sur des surfaces limitées, comme la lèvre supérieure ?
R. Non. La première application doit se faire sur l’ensemble du visage afin d’unifier les résultats et d’arriver au rajeunissement attendu. Par la suite, après la première application complète, il sera possible de traiter des zones restreintes ou des rides seules, s’il le faut.

Q. Peut-on appliquer EXOPEEL sur d’autres parties du corps ?
R. La seule indication d’EXOPEEL est le traitement du visage. Les autres parties du corps devront être traitées par d’autres techniques.

Q. Y a t’il un risque d’allergie ?
R. Non, il n’y en a pas.

Q. Le traitement est-il identique si on a la peau très grasse ou très sensible ?
R. La préparation au traitement sera différente, mais les résultats finaux seront idéaux dans tous les cas. Ils seront cependant  moins spectaculaires si la peau est très épaisse.

Q. Après combien de temps peut-on retravailler ?
R. La plupart du temps, l’éviction sociale n’est que de huit jours. Un maquillage spécifique permet de reprendre très rapidement ses activités.

Q. Peut-on pratiquer EXOPEEL sur une peau liftée ?
R. Oui, les anciennes cicatrices en seront d’ailleurs très atténuées.

Q. Finalement, de combien rajeunit-on ?
R. On peut s’attendre à un rajeunissement de 10 à 15 ans, sans modification de l’harmonie préexistante du visage.

Q. Le traitement est-il douloureux ?
R. Grâce à l’anesthésie locale et à une légère sudation, le traitement n’est pas douloureux.

Q. Le soleil sera-t’il interdit après l’EXOPEEL ?
R. Durant les trois premiers mois, l’usage d’une protection solaire sera nécessaire.

Q. Faut-il être hospitalisé ?
R. Non, puisque EXOPEEL est appliqué sous anesthésie locale, il n’est pas nécessaire de rester en clinique. Le reste de la cure peut se passer à la maison, mais une personne doit être avec vous pendant les 2 premiers jours.

Q. Quels sont les risques du traitement ?
R. L’expérience acquise au cours des milliers de cas traités montre qu’il y a très peu de complication au traitement. Un cas d’infection ayant été provoqué des cicatrices ont été observées. Le respect scrupuleux de la méthode d’application, connue de votre médecin, et un bon suivi pendant la première semaine garantissent l’excellence du résultat.


Prenez rendez-vous en ligne !

Prenez rendez-vous 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 à l’aide de ResaLib : c’est simple, rapide et gratuit !

Je prends rendez-vous !